• Le 12 novembre 2019

La Banque Populaire Grand Ouest, Informatique Banque Populaire et la Fondation de l'Université de Nantes ont signé ce matin une convention de mécénat pour soutenir le projet « Plus jamais de surendettement » porté par les chercheurs de l'Université de Nantes et initié par l'association NaonedIA. Un don de 50 000 euros a été versé par le Groupe Banque Populaire à la Fondation de l’Université de Nantes.

Signature convention BPGO Fondation
Maurice Bourrigaud, Directeur Général de Banque Populaire Grand Ouest, Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes et de la Fondation de l'Université de Nantes et Francky Trichet, Vice-Président Numérique de l'Université de Nantes et membre du collectif NaonedIA


Le projet

En 2018, la Banque de France a enregistré 91 899 nouvelles situations de surendettement. Pourtant, ce chiffre baisse d'année en année et démontre que le surendettement peut-être évité en mettant en place un accompagnement spécifique auprès des personnes dites "fragiles".

Le projet « Plus jamais de surendettement » souhaite croiser les regards et les connaissances pour réaliser une étude scientifique s'appuyant sur les facteurs psychologiques et sociologiques qui augmentent et maintiennent le risque de surendettement. D’une durée d’un an, ce projet a pour objectif de détecter les situations à risque pour permettre un accompagnement anticipé des personnes concernées. En utilisant l'Intelligence Artificielle, ce projet permettra de développer un logiciel disponible en « open source » destiné au plus grand nombre et aux différents acteurs concernés par la question du surendettement.

Ce projet sera conduit sous la responsabilité scientifique de :
 
  • Pascale Moulevrier, sociologue, professeure des universités à l’Université de Nantes, chercheur au Cens et directrice de l’UFR de sociologie
  • Abdel Boudoukha, professeur des universités à l’Université de Nantes, chercheur au Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire LPPL EA 46 3, Psychologue clinicien etpsychothérapeute TCC