https://fondation.univ-nantes.fr/medias/photo/odyseyeu-tourbe-vignette_1595854636795-jpg
  • Le 13 octobre 2020
    false false

En mai dernier, une étrange plaque noire a été découverte sur la plage des Sapins de l’île d’Yeu. Après inspection du sol, il s’est avéré que cet agglomérat noirâtre était en réalité de la tourbe, un dépôt tout à fait naturel. Les carottages et les prélèvements réalisés en juin dernier permettent aujourd'hui d'en savoir plus sur l'origine de la tourbe et sa datation.

plaque de tourbe a l'ile d'yeu
Après inspection du sol, des empreintes de bovidés et peut-être de charrettes ont été identifiées à la surface des couches de tourbe, associées à de longues traces rectilignes dans lesquelles subsistent des débris de végétaux. Ces traces témoignent d'activités humaines (élevage, agriculture, transport de matériel...) dans un environnement de marais côtier où poussaient probablement des roseaux.


Les carottages et prélèvements livrent leurs premiers secrets...

Les datations effectuées sur les végétaux indiquent un âge du marais aux alentours de 3170 (+/- 35) ans avant aujourd’hui (2020), soit environ 1100 ans avant JC. Dans l’ouest de la France, cette époque correspond à la fin de l’âge du Bronze ! Il s’agit également de l’entrée dans période de « péjoration climatique » pendant laquelle les tempêtes étaient plus fortes et plus fréquentes.

Ainsi, la découverte de cette tourbe, par le fait de l’érosion côtière, permet aujourd’hui d’affirmer qu’à la fin de l’âge du Bronze un marais s’étendait en lieu et place de la plage actuelle des Sapins. Ce marais était occupé par les insulaires de l’époque qui y laissaient vaquer leur bétail.

Depuis 3000 ans, la remontée perpétuelle du niveau marin a provoqué une lente translation de l’ensemble des environnements côtiers de l’île. A mesure que le niveau marin remontait, les zones de marais se sont progressivement déplacées vers l’intérieur des terres, laissant place à la dune puis à la plage. Les insulaires de l’époque ont été témoins de ces changements environnementaux et ont su s’y adapter.

Du fond des âges, un formidable encouragement pour les Islais d’aujourd’hui confrontés à nouveau à la montée du niveau de la mer et au changement climatique !

Traces de sabots bovins carottages  tourbe ile yeu