visuel médecins généticiensL’une des spécificités de la génétique clinique est de faire face à des situations cliniques complexes. Cette complexité est due au fait de la faible prévalence des maladies rares, de leur sévérité et de l’absence actuelle de thérapeutiques pour une grande part d’entre elles. Pour répondre à cette problématique, la mise en place de consultations simulées avec des acteurs représentent une méthode idéale pour former et mettre nos internes en situation.
Cette pédagogie innovante permettra aux futurs médecins généticiens d’assurer une meilleure prise en charge des patients atteints de maladies génétiques.
Ce projet est déjà une réponse à la réforme du 3ème cycle, mise en place depuis la rentrée 2017.
Ces journées pédagogiques s’intégreront dans la formation globale de l’interne en complément des sessions théoriques organisées sur le plan national. Comme pour les sessions en cours magistral, nous tenons à pouvoir proposer cette formation à l’ensemble des internes inscrits au Diplôme d'Études Spécialisées de Génétique Médicale (DES 48) pour une harmonisation de l’enseignement de la génétique médicale en France.
 

Un projet innovant

Ce projet pédagogique vise à améliorer la formation et l’évaluation des internes de génétique médicale (DES 48) grâce à la simulation de consultations.

Les objectifs sont les suivants :  

  • évaluer les compétences des étudiants par la mise en situation tant dans le champ du savoir, du savoir-faire que du savoir-être
  • former les étudiants : dépister leurs difficultés, les accompagner, leur apporter des aides appropriées tout au long de leur cursus

Déroulement du projet

Nous proposons d’organiser quatre journées pédagogiques par an, soit deux sessions de deux journées pour les internes du DES 48, au nombre d’environ 60 à l’échelle nationale (de la 2ème jusqu’à la 4ème année). La première session aura lieu en février et la seconde en juin.
La première journée sera organisée sous forme de classe inversée. Nous prévoyons une mise en ligne via la plateforme numérique Théia de huit situations cliniques qui seront proposées aux internes deux semaines avant la session.

Exemples de situation clinique :

  • « Vous recevez en consultation un patient de 35 ans adressé par son cardiologue pour une dilatation de l’aorte ascendante » ;
  • « Vous recevez en consultation un enfant de 4 ans pour un retard psychomoteur »…

Il sera demandé aux internes de lister les différentes étapes de la consultation en précisant les données qu’ils doivent recueillir dans cette situation clinique concernant les antécédents familiaux, les antécédents personnels, l’examen clinique et, en fonction, quel(s) examen(s) complémentaire(s), notamment génétiques, ils envisagent de prescrire.
Les réponses des internes seront recueillies par les enseignants via la plateforme et discutées en présentiel lors de la première journée ce qui permettra un échange entre les étudiants et les enseignants.
Cette préparation théorique préparera la deuxième journée qui sera consacrée aux consultations simulées avec les acteurs. Trois scénarii différents seront proposés à chaque interne pour mise en situation. Une consultation de 25 minutes est prévue suivie de 5 minutes de « débriefing» personnalisé par l’acteur en fin de consultation, puis « débriefing » sur les trois scénarii avec l’enseignant et les autres internes. Les scénarii seront élaborés par les enseignants avec un degré de difficulté progressif en fonction de l’avancement de l’interne dans son cursus.

Une évaluation sera réalisée et portera sur :

Le savoir

  • savoir recueillir les données d’anamnèse utiles à la situation clinique pour permettre une orientation diagnostique ;
  • savoir formuler des hypothèses diagnostiques en rapport avec la situation clinique ;
  • savoir prescrire des examens complémentaires pertinents dans le contexte de la consultation ;
  • savoir apporter un conseil génétique adapté, orienter le patient.

Le savoir-faire

  • savoir examiner le patient et rechercher les signes cliniques permettant une orientation diagnostique ou pronostique ;
  • savoir donner des explications adaptées au patient pour lui permettre une bonne compréhension des orientations diagnostiques et du conseil génétique.

Le savoir-être

  • savoir adapter sa communication verbale et non verbale au patient en fonction du contexte psychologique ;
  • être en capacité d’écoute et d’empathie ;
  • savoir instaurer une relation de confiance.

Concernant l’évaluation du savoir et du savoir-faire, une grille sera établie par les enseignants : items côtés de 1 à 7 pour leur pertinence comme dans l’exemple cité en annexe (Annexe 1). Les items non pertinents ne seront pas conservés dans la grille finale. Les acteurs formés à ce type d’évaluation, ainsi que les enseignants rempliront la grille validée pour chaque interne.

Concernant l’évaluation du savoir-être, donc de la communication et de la relation médecin-patient, une grille d’évaluation de type CARE questionnaire sera remplie par l’acteur et également par l’enseignant.
 

Les moyens mis à disposition

La faculté de médecine de Nantes dispose de huit salles dédiées aux consultations simulées.
Celles-ci sont tout équipées et permettent à l’interne d’interroger et d’examiner le patient. Un système d’enregistrement vidéo est disponible. Le projet bénéficiera de l’ensemble de cette infrastructure.
Le théâtre universitaire gère la troupe d’acteurs qui sont déjà formés aux consultations simulées.