bandeau_web_illustration
Contexte

En 2018, la Banque de France a enregistré 91 899 nouvelles situations de surendettement. Pourtant, ce chiffre baisse d'année en année et démontre que le surendettement peut-être évité en mettant en place un accompagnement spécifique auprès des personnes concernées.

Le projet

Porté par les chercheurs de l'Université de Nantes et initié par l'association NaonedIA, « Le surendettement, plus jamais ! » a pour ambition de croiser les regards et les connaissances pour réaliser une étude scientifique s'appuyant sur les facteurs psychologiques et sociologiques qui augmentent et maintiennent le risque de surendettement.

En s'appuyant sur la puissance de l'intelligence artificielle mais en étudiant avant tout l'angle de l'humain, ce projet permettra une meilleure détection et la mise en place d'un accompagnement anticipé des clients en situation de fragilité.

La première étape sera consacrée à la mise en place d’études quantitatives et qualitatives réalisées auprès des publics cibles dont les analyses permettront par la suite le développement d'un logiciel informatique collectif disponible en « open source » à l’usage du plus grand nombre et des différents acteurs concernés par la question du surendettement.

Les objectifs

  • Resituer l’acte de non-paiement et le processus de surendettement dans la trajectoire personnelle (sociale, économique, budgétaire) de l’enquêté
  • Comprendre la réception des activités réalisées par les services bancaires et associatifs auprès des enquêtés
  • Comprendre les ressorts du retour au paiement et leurs modalités pratiques
  • Investiguer les facteurs psychologiques à l’œuvre dans les comportements de non-paiement et de surendettement tant du point de vue des clients que des professionnels
  • Analyser les processus de perception de risques financiers tant du point de vue des clients que des professionnels.
  • Comprendre comment les stratégies de régulation émotionnelle et de faire face en situation de stress financier chronique jouent dans le développement et le maintien des comportements de non-paiement et de surendettement.