Plus de 2600 soins prodigués

Cela fait maintenant 2 ans que le projet est devenu une réalité concrète au CHU de Nantes. Sont concernés de nombreux services hospitaliers, tout particulièrement l'hémodialyse, l'ORL, la stomatologie, l'ophtalmologie, la gastro-entérologie... Plus de 650 patients différents ont été concernés par cette action. Pour certains services, l'hémodialyse chronique, tout spécialement, les patients ont déjà fait appel de multiples fois aux services de Madame Sandrine GOURET, la socio-esthéticienne.


Petit bilan après 1 an de vie

«Après 1 an de vie pour le projet, se sont plus de 1000 soins qui ont été réalisés pour plus de 400 patients. Ce sont toujours les soins du visage et les modelages de détente qui sont les plus demandés», explique Laurence Coiffard, porteur du projet.

Tous les retours de cette opération sont excellents comme en témoignent les avis ci-contre :
  • "Ça fait du bien...Je sens mes mains plus souples, c'est vraiment très agréable"
  • "J'ai senti mon visage se détendre après le passage de vos mains"
  • "Ça fait du bien de se faire dorloter parce que des fois c'est difficile d'avoir le moral"
  • "Ça remonte le moral, je me ressens revivre. Ça fait beaucoup de bien"
  • "Le soin était le bienvenu, merci beaucoup. Ça m'a soulagé"
  • "Mes mains ressemblent maintenant à quelque chose. C'est un premier pas vers un retour à la maison. Ça fait beaucoup de bien."


Mot du président des LABORATOIRES CONTAPHARM

Janvier 2014
Les Laboratoires CONTAPHARM, fabricants de produits dermo-cosmétiques,
constatent avec la Fondation de l'Université de Nantes que la beauté
n'est pas futile ; ils réalisent qu'EYE CARE COSMETICS peut aussi aider
à mieux vivre et participer au combat contre la maladie.

Bravo au Professeur Laurence COIFFARD qui a mis en place cet
enseignement de socio-esthétique, nouvelle discipline du bien être qui a
toute sa place dans les projets de soins des personnes fragilisées, nous
sommes heureux de l'accompagner.

M. Patrice SOYER, Président de LABORATOIRES CONTAPHARM


Quelques témoignages de patients suivis au CHU de Nantes pendant les séances de socio-esthétique.

Lors des séances de soins données au CHU de nantes, nous avons demandé aux patients ce qu'ils ont ressenti et que leur apportaient ces séances. Leurs réponses unanimes nous ont beaucoup touché et nous encourage à développer le projet.

Voici un florilège de ces témoignages :
« Ici, je n'ai pas tous mes produits alors ce que vous faites, ça me fait du bien, je ne me sens pas malade »
« Vos petites mains chaudes sur mon visage, ça me fait du bien ! »
« Ici on nous fait du mal pour notre bien mais vous, vous faites du bien pour notre bien »
 « Ça sent autre chose que l'hôpital ! »
« ça fait tellement de bien pour le moral, on pense à autre chose pendant une partie de l'après midi »

Retrouvez ici d'autres témoignages


Un premier bilan très positif

Novembre 2013
Depuis janvier 2013, se sont près de 300 patients qui ont bénéficié du projet mis en place par le professeur Laurence Coiffard et presque 700 soins prodigués ! L'age moyen des patients ayant reçu des soins reste autour de 58 ans. Nous notons avec satisfaction une progression du nombre d'hommes qui viennent recevoir un soin (22%).

Communiqué : la socio-esthétique s'installe à l'Université de Nantes

La Fondation de Projets de l'Université de Nantes vous annonce la réalisation du projet socio-esthétique porté par le Professeur Laurence Coiffard et le docteur Céline Couteau de l'UFR des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, le Professeur Brigitte Dreno et le Professeur Henri Jean Philippe du CHU de Nantes.

Ce projet consiste à offrir gratuitement des soins d'esthétique et du maquillage en milieu hospitalisé et/ou carcéral. Le caractère innovant du projet réside dans l'embauche d'une socio-esthéticienne au service des patients hospitalisés pour des motifs très divers (l'objectif étant de ne pas se restreindre à une pathologie) et/ou à des personnes incarcérées dans un deuxième temps. L'intérêt de ce projet est d'apporter un soutien moral aux personnes hospitalisées, de les aider à préserver leur image corporelle dans tous les cas, et, de trouver l'énergie nécessaire pour lutter contre la maladie. Ce projet cherchera à humaniser les conditions de vie des patients en les faisant sortir pour 1 heure de leurs soucis quotidiens (chimiothérapie, radiothérapie ...) en  leur offrant un moment de détente, de bien-être.

Le montant collecté s'élève à 91 500€. Nous remercions les Laboratoires Bioderma, les Laboratoires Rivadis, les Laboratoires Léa Nature, les Laboratoires Contapharm, la Savonnerie de l'Atlantique, la Fondation Amisse dont la présidente, Madame Noémie De Goys, est la marraine de ce projet et la Fondation Raja pour leur soutien et participation.

Consultez le dossier de presse du projet (pdf 5,8 Mo)